Je me souviens, quand j'étais enfant au début de l'automne, nous chantions à l'école  : 

Colchiques dans les prés fleurissent, fleurissent

Colchiques dans les prés c'est la fin de l'été

La feuille d'automne emportée par le vent
En ronde monotone tombe en tourbillonnant.
Chataignes dans les bois, se fendent, se fendent,
Chataignes dans les bois, se fendent sous nos pas

La feuille d'automne emportée par le vent
En ronde monotone tombe en tourbillonnant

Nuages dans le ciel, s'étirent, s'étirent
Nuages dans le ciel s'étirent comme une aile
La feuille d'automne emportée par le vent
En ronde monotone, tombe en tourbillonnant

Et ce chant dans mon coeur murmure, murmure

blog béaEt ce chant dans mon coeur appelle le bonheur

 

 

 

 

 Coeurs à l'ouvrage

P1150124

4be29bac

IMG_1136

4be29bac

P1150127

4be29bac

P1150132

 

4be29bac